SNPE épices, aromates, vanille :

un monde de saveurs : du pep’s  dans la cuisine et les desserts !

FICF condiments : épices, aromates, vanille :

les petits plus pour toute ma cuisine… du goût à toutes les sauces !

SYMTIA mélanges technologiques :

de la texture et du goût dans vos plats !

FICF cornichons et autres légumes en saumure :

du croquant dans tous mes plats

FNTPT pommes de terre transformées :

la pomme de terre se met dans tous ses états pour vos papilles !

Février 2017 – Le sel dans l’alimentation des Français : les bons résultats des soupes industrielles

En 1999, les soupes étaient le 3ème contributeur de sel dans l’alimentation des français (10.5% des apports). [Source INCA 1]

En 2002, les adhérents du SNFBP s’engagent à réduire le taux de sel dans leurs produits. L’objectif est d’avoir une teneur en sel la plus basse possible, tout en minimisant l’impact organoleptique (Le sel est un élément indispensable au goût) et en s’assurant que le produit garde un haut niveau de sécurité alimentaire (le sel est aussi un très bon ingrédient naturel qui permet de conserver les produits des dégradations microbiologiques).

En 2012, le pari est réussi, puisque les fabricants de soupes ont diminué de 19.5% la teneur en sel ajoutée dans les soupes. Ces résultats sont confirmés lors de la publication d’INCA 2, dont le groupe des soupes et bouillons est passé de la 3ème à la 5ème place parmi les contributeurs de sel et ne représente plus que 6.1% des apports.

Pour réussir ce pari, des efforts importants ont été menés, puisque 10 ans ont été nécessaires pour atteindre presque 20% de baisse. En effet, comme indique l’OQALI, anciennement Observatoire de la qualité et de l’alimentation, dans son bilan des premiers résultats des suivis des évolutions – 2016, « si une réduction de teneur en sel par exemple est trop rapide, la modification de goût induite risque de déplaire au consommateur qui n’achètera plus le produit ». Une autre possibilité serait que le consommateur risque de rajouter du sel pour compenser la perte gustative.

En 2017, le SNFBP et les acteurs du secteur réitèrent leur engagement sur la diminution de la teneur en sel des soupes et bouillons, tout en gardant des caractéristiques organoleptiques qui plairont aux consommateurs et un niveau sanitaire satisfaisant pour l’utilisateur.

Logo Pommes de terre françaises

Le GIPT a lancé le logo Pommes de terre françaises en octobre 2016, afin d’informer au mieux les consommateurs sur l’origine et des pommes de terre et des produits transformés qui en sont issus.

Le GIPT a décidé de s’appuyer sur la démarche « Produits de France » , soutenue par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

logo-pdt-francaises

Présentation du logo par l’interprofession téléchargeable ici

Consultation Citoyenne ANIA sur l’Alimentation. Donnons tous notre avis !

Février  2016 – L’ANIA a lancé une consultation Citoyenne sur l’Alimentation

De novembre 2015 à mars 2016, l’ANIA a sondé les consommateurs sur leurs attentes, leurs satisfactions, leurs craintes ou leurs critiques.
C’est la plus grande consultation citoyenne sur l’alimentation réalisée en France : plus de  8800 consommateurs y ont répondu .

Plus d’infos ici  : Assises de l’alimentation ANIA

 

Symposium Allergènes co-organisé par SYMTIA SNPE SYFAB

Symposium ALLERGENES co-organisé par SNPE SYMTIA SYFAB – (19  avril 2016), auditorium AG2R

 

Public :

Administration, scientifiques, associations de personnes allergiques, industriels, fédérations professionnelles, grande distribution et laboratoires.

Les questions qui se posent :

  • Comment démontrer qu’un produit est sans allergène ou plus simplement, peut-on le démontrer ?
  • Comment les consommateurs perçoivent / percevraient des seuils réglementaires ?
  • Comment les fabricants peuvent-ils les utiliser ?
  • Les méthodes analytiques actuelles permettraient-elles de les garantir ?
  • Comment combiner sécurité sanitaire et diversité de l’offre pour les personnes allergiques ?

Programme du symposium allergènes SNPE-SYMTIA-SYFAB pour impression

Guide sur l’étiquetage nutritionnel des denrées alimentaires (ANIA&ACTIA)

Décembre 2015 – Guide sur l’étiquetage nutritionnel des denrées alimentaires (ANIA&ACTIA)

L’ANIA, et l’ACTIA, ont élaboré conjointement un guide concernant l’étiquetage nutritionnel sur les denrées alimentaires.

Le règlement (CE) n°1169/2011, dit INCO, concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires consolide les dispositions relatives à l’étiquetage général et à l’étiquetage nutritionnel. Une des nouveautés majeures du règlement INCO est que l’étiquetage nutritionnel devient obligatoire à compter du 13 décembre 2016, sachant que depuis le 13 décembre 2014 les opérateurs peuvent étiqueter les informations nutritionnelles à titre volontaire, à condition de respecter les dispositions du Règlement INCO.

 

Le guide ANIA sur l’étiquetage nutritionnel a pour vocation d’apporter une aide concrète aux entreprises pour la réalisation d’une déclaration nutritionnelle conforme au règlement INCO.

C’est un outil complémentaire du questions-réponses INCO existant, constitué d’une partie réglementaire et d’une partie pratique :

  • La première partie s’articule autour de sujets tels que les délais d’application des dispositions sur la déclaration nutritionnelle, la présentation sous forme de tableau, la répétition en face avant de la denrée…etc.
  • La deuxième partie vise à aider à la mise en pratique de la déclaration nutritionnelle et s’adresse à tous les opérateurs responsables de l’établissement des valeurs nutritionnelles. Elle détaille les étapes essentielles telles que les tolérances et les arrondis, le calcul de la composition nutritionnelle, le choix des valeurs à étiqueter et la mise en forme…etc.